Communales 2020: c’est off ou... pas (4/6)

Cette semaine, notre rubrique «C’est off… ou pas» se concentre sur une situation insolite qui concerne la justice communale à Savièse.

04 oct. 2020, 18:00
C'est off... ou pas, notre rubrique hebdomadaire d'ici aux communales du 18 octobre 2020.

C’est lors du souper de soutien de son parti, le 4 septembre, qu’elle a annoncé vouloir jeter l’éponge. Suzanne Meyer, la candidate PLR au poste de juge de Savièse, ne souhaite pas rempiler pour une deuxième période. Cela alors que son nom figure sur les affiches, les flyers et les bulletins électoraux du 18 octobre. Comment comprendre cette situation insolite? La principale intéressée avance des raisons personnelles.

Pour plusieurs sources du «Nouvelliste», il y aurait derrière cette décision une raison officieuse d’ordre financier. Confronté à cette hypothèse, Sylvain Dumoulin, le président PDC de la commune, déclare: «Je confirme qu’il y a un désaccord entre la juge et le Conseil concernant sa rémunération, qui est d’un peu plus de 20 000 francs par an pour toutes ses activités, ce qui correspond plus ou moins au montant touché par les conseillers.» Suzanne Meyer ne commente pas cet élément.

 

Suzanne Meyer est la juge de Savièse depuis 2017. © PLR Savièse

 

Pour sa part, Swen Luyet, le président du PLR local, indique: «Il y avait des problèmes relationnels et de fonctionnement avec le Conseil communal, mais ce sont des raisons personnelles intervenues après le dépôt des listes qui l’ont poussée à retirer sa candidature.»

Reste que si le peuple préfère Suzanne Meyer à la candidate PDC Véronique Rieder et que la première démissionne effectivement, une élection complémentaire devra avoir lieu.

La vice-juge a, elle, déjà été élue tacitement. Il s’agit de l’UDC Sarah Luyet.

 

C’est off ou pas

«On ne peut pas le dire, on l’écrit quand même.» C’est le principe de ces petits bruits de campagne qui font sourire, rire ou grincer des dents. Chaque samedi, jusqu’au 18 octobre, on vous propose notre petite sélection.