Partenariat éditorial

Commentaire boursier BCVs: les indicateurs avancés des directeurs d’achats s’essoufflent

Le commentaire de Olivier Baudat, Banque Cantonale du Valais, conseiller Private Banking Martigny, BCVs.

08 août 2022, 12:01
Indicateurs économiques avancés PMI.

Les indicateurs avancés composites des directeurs d’achats sont passés sous la barre des 50 points, aussi bien dans la zone Euro qu’aux États-Unis. Un niveau inférieur à 50 indique que l’activité se contracte. En Europe, l’indice composite enregistre un niveau de 49.9 alors qu’il était encore de 52 le mois précédent. Pour les États-Unis, un niveau de 47.7 a été enregistré pour l’indice composite. Le secteur manufacturier américain (52.2) se porte mieux que le secteur des services (47.3) qui représente plus des 2/3 de l’activité économique. Ce niveau est le plus bas depuis 2009, hors période Covid. Cependant, malgré cela, les entreprises ont continué à engager des collaborateurs de manière soutenue. En Europe, le secteur des services a enregistré un niveau de 51.2 alors que le chiffre du secteur manufacturier est ressorti à 49.8. En Allemagne, le secteur manufacturier et le secteur des services ont enregistré des niveaux inférieurs à 50 points. En France, le secteur des services (53.2) se porte mieux que le secteur manufacturier (49.5).  

Résultats de sociétés

Adecco
Si le marché de l’emploi a montré des signes de résistance au deuxième trimestre, il est un indicateur à surveiller de près car révélateur du dynamisme: celui de l’intérim. Pour l’heure, celui-ci a tendance à rester aussi solide. Adecco a publié un chiffre d’affaires qui a grimpé de 13% par rapport au deuxième trimestre de l’an passé à 5,9 milliards d’euros. Pour autant, le groupe suisse a publié un bénéfice net inférieur aux attentes pour le deuxième trimestre, en baisse de 47%, à 77 millions d’euros tandis que les analystes tablaient sur 120 millions de bénéfice pour 5,9 milliards de chiffre d’affaires.

Swisscom
Le numéro un suisse des télécoms a bouclé les six premiers mois de 2022 sur un bénéfice net de 785 millions de francs, en repli de près d’un quart en rythme annuel. La performance semestrielle de Swisscom a été grevée par une amende de près de 72 millions infligée par la Commission de la concurrence (Comco) et d’autres effets exceptionnels. Le chiffre d’affaires a reculé de 1,6% à 5,49 milliards.