Réservé aux abonnés

Comment remplir son panier autrement en Valais: «5% de la production agricole valaisanne est écoulée en circuits courts» (6/6)

Ils seraient plusieurs milliers en Suisse à tenter le défi de vivre sans supermarché en février. En parallèle de la grande distribution, des modes de consommation alternatifs se développent en Valais. Notre interview de Nelly Claeyman Dussex, cheffe de projet à la Chambre valaisanne d’agriculture.

11 févr. 2020, 20:00
L'interview de Nelly Claeyman Dussex, collaboratrice de la Chambre d'agriculture valaisanne.

Est-il encore possible pour un agriculteur valaisan de n’être qu’agriculteur en 2020?

Non, pour être agriculteur en 2020 il faut également se soucier des aspects économiques et des débouchés pour sa production, quels qu’ils soient.

La manière de vendre les produits locaux se diversifie-t-elle en Valais?

Clairement. Les agriculteurs doivent être innovants, trouver de nouveaux clients, démarquer leurs produits. Ils doivent aussi répondre aux demandes des consommateurs avec des horaires é...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois