Réservé aux abonnés

Choix professionnel: le plaisir avant tout

A l’heure de s’orienter vers un métier, quels sont les critères décisifs pour les jeunes Valaisannes et Valaisans? «Le Nouvelliste» est allé à leur rencontre entre les stands du Salon des métiers.
16 févr. 2020, 11:44
Pierrick (12 ans) veut découvrir tous les métiers de la construction, lui qui rêve de devenir architecte.

Chanson, archéologie, voyage dans l’espace, il y a bien des rêves caressés, mais il faut insister longtemps pour que les jeunes osent les verbaliser. Dans les allées du salon Your Challenge, l’heure est au pragmatisme. Le rêve, oui, mais la réalité d’abord. Pourtant, le plaisir n’est pas éludé, loin de là. Il est d’ailleurs cité à l’unisson comme le premier critère de choix d’un métier.

Tester, changer

«Avoir de la motivation à se rendre a...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois