Chine: des sociétés cotées invitées à fusionner pour relancer les marchés

Le gouvernement chinois encourage les sociétés cotées en Bourse à fusionner et à se restructurer afin d'éviter une nouvelle dégringolade des marchés.
08 sept. 2015, 17:03
La Bourse grecque a plongé de près de 23% dès sa réouverture.

La Chine exhorte les compagnies cotées à fusionner et à se restructurer dans le but d'éviter une déroute des marchés des actions. Le gouvernement encourage les investisseurs à revenir en Bourse.

La Chine encouragera vivement les fusions et acquisitions impliquant des sociétés cotées pour aider la réforme des entreprises d'Etat et injecter de la vitalité dans l'économie du pays, ont indiqué quatre agences gouvernementales dans un communiqué publié conjointement.

Le texte fait également état de mesures destinées à stimuler le marché boursier, notamment en poussant les entreprises à verser des dividendes afin d'optimiser le retour sur investissement des acteurs du marché et encourager les investisseurs à garder leurs actions à long terme. Ces mesures exhortent également les entreprises à racheter leurs propres actions, ce qui devrait les pousser à la hausse.

Cette nouvelle directive survient au beau milieu d'un krach boursier qui a vu l'indice de référence chinois chuter de près de 40% depuis le sommet atteint à la mi-juin, provoquant une série d'interventions par le gouvernement de Pékin.

Les marchés mondiaux ont également subi de fortes variations en raison des craintes de ralentissement de l'économie chinoise, la seconde la plus importante du monde.

La Chine a annoncé l'année dernière une fusion de ses deux premiers fabricants de trains, les entreprises nationales CNR et CSR, au sein d'un même immense conglomérat, provoquant une flambée de leurs actions. Des spéculations font état depuis d'éventuelles fusions entre des géants de l'Etat dans les secteurs de l'énergie, du transport maritime et des télécommunications.