Chiens et chats: au-delà de deux friandises, gare aux dégâts. Par Chloé Rezaie

On peut gâter nos animaux de compagnie pendant la période des fêtes, mais il faut rapporter la quantité de ce qu'on leur offre comme nourriture à leur taille, sinon prise de poids, voire gastrite sont prévisibles.
06 déc. 2021, 09:14
/ Màj. le 07 déc. 2021 à 11:00
Chloé Rezaie, médecin vétérinaire.

Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas et leur retour est souvent synonyme de dindes, chocolats, biscuits, et autres douceurs. C’est l’occasion idéale pour gâter enfants, parents, grands-parents et amis à quatre pattes. Attention cependant à ne pas vous gâcher les Fêtes avec une visite en urgence chez le vétérinaire! Voici quelques conseils afin de vous éviter de mauvaises surprises.

Le métabolisme des chiens et des chats ne fonctionne naturellement pas de la même manière que le nôtre et nous omettons souvent de rapporter à leur échelle la quantité de nourriture que nous leur donnons. Si nous gérons, pour la plupart d’entre nous, bien leur ration quotidienne, c’est une autre histoire pour les gourmandises. Alors pour éviter que Fifi ou Minou ne commencent l’année avec quelques kilos en trop, il est important d’adapter les quantités de friandises que vous leur proposerez. Par exemple, donner 60 g de fromage ou 100 g de jambon à votre chien reviendrait pour vous à manger deux beignets au chocolat. Pour un chat, ces deux beignets correspondent à 2 cuillères à café de yaourt, à 50 g de thon ou 12 g de pâté de foie. 

Si l’alimentation de votre ami à poils devait changer trop rapidement ou devenir trop grasse d’un seul coup, il serait alors fort probable que ce dernier développe des désagréments du système digestif. Si cela devait être le cas, pas de panique. Une diète de 24 heures avec du poulet et du riz cuits à l’eau sera votre meilleure alliée. 

Pour éviter la déshydratation lorsque votre compagnon est malade, pensez à le faire boire plusieurs fois dans la journée, mais en petite quantité. En cas de vomissements, n’hésitez pas à appeler votre vétérinaire. Il est important de garder à l’esprit qu’une alimentation trop riche se solde souvent par une bonne gastrite chez votre compagnon. Dans les cas plus sévères, elle peut aussi engendrer une inflammation aiguë du pancréas. Si tel était le cas, l’hospitalisation serait alors indispensable.

Vous l’aurez donc compris, les friandises ne sont pas à proscrire, mais leur consommation avec modération est à privilégier. Libre à vous de choisir si vous souhaitez opter pour le même régime!