Réservé aux abonnés

Chien de TGV

23 oct. 2009, 05:59

Ah, Paris, ses lumières, ses stars... Je ne cessais d'y penser alors que le TGV roulait en direction de la capitale française. Que c'est bon, les voyages! Ils vous permettent d'oublier les soucis du quotidien et d'enfin profiter de la vie. Simplement. C'est l'effet magique du TGV

Le problème, c'est que le plaisir est de courte durée. La situation se renverse au moment où le train passe par Vallorbe et Frasne. Ces fameux endroits stratégiques appelés frontières. Certes, je suis habituée à ce que les douaniers parcourent alors le train en vous demandant si «vous avez quelque chose à déclarer», to...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois