Réservé aux abonnés

La raconteuse d'histoires

Christine Aymon reçoit le Prix culturel de l'Etat du Valais ce vendredi au Martolet. Chez elle a Vérossaz, elle nous a ouvert les portes de son atelier de sculpture.

08 oct. 2008, 05:01

Elle nous accueille dans le jardin, en chandail et baskets. Ses cheveux gris, qu'elle porte répandus sur les épaules comme une collégienne, n'arrivent pas à la vieillir. Dans son domaine de Vérossaz, un paradis posé sur un coin de prairie qui correspond à son besoin de «s'enraciner quelque part», Christine Aymon sculpte, peint et dessine un monde de fantaisie, inspiré de légendes vieilles comme le monde. L'année de ses 55 ans et de la sortie d'«Ouvrir», un beau livre illustré, l'Etat du Valais ...