Réservé aux abonnés

Des cœurs qui continuent à battre pour l’artisanat

Les organisatrices historiques de Véroffi’art passent la main.

23 oct. 2016, 23:27 / Màj. le 24 oct. 2016 à 00:01
Véroff'iart

Elles semblent se connaître sur le bout des doigts. La première, Cathy Tschupp, fait de la marqueterie. La deuxième, Liz Zermatten, des sacs en jeans de récupération. La troisième, Danièle Saillen, travaille le bois. «Cette année, nous avons un peu moins le souci de la préparation, sourit cette dernière. Cela nous enlève une épine du pied.»

Depuis la création de Véroffi’art en 1991, ces trois compères en furent les chevilles ouvrières. Mais ce week-end, même si leurs stands étaient bien là dans le centre scolaire du village, elles ont transmis le flambeau de l’organisation à une nouvelle génér...