Réservé aux abonnés

La sécurisation à mi-chemin

Un million de francs a été investi en filets de sécurité dans la paroi surplombant la route. Il en reste autant à poser.

14 août 2010, 05:03

Le risque zéro n'est qu'une chimère, tous les experts en sécurité vous le diront. Sur la route Martigny-Salvan, ils étaient jusqu'ici plutôt élevés. Là-haut, on sait que beaucoup sont passés entre les gouttes ou plutôt entre les pierres. Au vu du dispositif mis en place par les Bullois d'Agebat, l'automobiliste devrait toutefois se sentir plus à l'aise en empruntant le tronçon de 2,8 kilomètres qui relie La Bâtiaz à l'entrée du pont de Gueuroz, dont 840 mètres se trouvent en zone de danger élevé.

«Ils ont fait la moitié du boulot», explique James Medico, ingénieur dangers naturels au Service de...