Réservé aux abonnés

Terre des Hommes, c'est la vie avant tout

Depuis quarante ans, la Maison de Massongex accueille des enfants d'ailleurs pour leur permettre de recevoir des soins vitaux. Reportage, à trois jours du festival.

31 août 2010, 05:04

«Vous avez sauvé ma vie; je vous remercie vraiment. Que Dieu vous donne longue vie.» Ces quelques mots, signés Fatimata, sont posés sur la porte de l'une des chambres de la Maison de Terre des Hommes à Massongex. Ils sonnent comme un espoir pour la quarantaine d'enfants malades séjournant dans ce lieu d'accueil en ce moment.

Un lieu qui, malgré la gravité des pathologies des jeunes patients, respire la vie. Reportage dans les locaux de Massongex, à quelques jours du festival (voir en page 3).

7 heures du matin. Le révei...