Valkenburg, la référence à suivre pour Finhaut

Valkenburg, ville des Pays-Bas, ne vivait quasiment pas du tourisme avant de se lancer dans le vélo. Deux étapes du Tour de France et deux Mondiaux plus tard, elle est devenue un site touristique prisé. Finhaut aimerait bien s'en inspirer.

08 juin 2016, 15:18
/ Màj. le 09 juin 2016 à 06:30
Ilse Bekker-Maassen, originaire de Valkenburg, transmet son vélo à Valentin Gay-des-Combes, conseiller communal de Finhaut.

Finhaut et Valkenburg n'ont, à priori, rien en commun. Sinon d'avoir choisi le cyclisme pour acquérir une nouvelle notoriété et développer leur tourisme. La ville des Pays-Bas a organisé deux étapes du Tour de France et accueilli deux fois les Mondiaux, autant d'événements qui lui ont permis de se profiler comme une destination cyclisme et, surtout, de voir affluer désormais nombre de touristes.

Finhaut, dont le tourisme est au point mort depuis des années, se verrait bien prendre la roue de la ville hollandaise. D'autant qu'Ilse Bekker-Maassen, responsable de la communication au sein du comité local de l'étape du Tour de France, est justement originaire de Valkenburg. Elle est bien placée pour s'inspirer de l'exemple néerlandais et de l'adapter aux spécificités valaisannes. "Je suis convaincue de son potentiel, affirme-t-elle. Finhaut peut devenir une destination idéale pour les activités sportives en plein air."

Retrouvez l'intégralité de cet article dans nos éditions papier et numériques de jeudi.