Un climat apaisé entre la SPVal et Oskar Freysinger

L'assemblée des délégués de la Société pédagogique valaisanne a eu lieu samedi matin à Evionnaz en présence du Conseiller d'Etat Oskar Freynsinger.

08 juin 2013, 16:15
spval

C’est dans une ambiance plutôt détendue que s’est déroulée l’assemblée des délégués de la Société pédagogique valaisanne (SPVal) ce samedi matin à Evionnaz en présence du nouveau chef de l'éducation, Oskar Freysinger.

«Le paradis terrestre où tous les gens s’aimeraient, (…) où tout serait beau et évoluerait harmonieusement (…) n’existera jamais», lance en guise d’introduction Didier Jacquier, président de la SPVal, association qui regroupe les enseignants des classes enfantines et primaires. Un contre-pied humoristique en référence à la suspension du partenariat entre le Département de la formation et la SPVal en début de semaine. Pour rappel, dans une lettre datée du 27 mai, Oskar Freysinger avait dénoncé les commentaires aux médias du président de la SPVal  sur l’affaire des enfants clandestins à l’école.

Partenariat rétabli

Mais entre-temps les deux hommes se sont rencontrés ce jeudi et depuis «cette histoire de partenariat est réglée», assure le Saviésan. «Nous avons discuté entre quatre yeux et nous allons encore nous revoir. J’aime ce contact direct où l’on se dit les choses. Ce n’était pas non plus un accident. J’ai voulu créer un électrochoc et ça a réagi. Tant mieux!». La hache de guerre est donc enterrée entre la SPVal et le Conseiller d’Etat pour mieux affronter les défis qui attendent les enseignants. Comme le projet de la Loi sur l’Enseignement Primaire (LEP) dont la deuxième lecture au Grand Conseil est prévue ce jeudi 13 juin.