Réservé aux abonnés

Plainte et contre-plainte

08 sept. 2015, 17:05

"La commune de Dorénaz n'a déposé aucune plainte pénale contre les signataires de la lettre qui la met en cause dans le dossier Auto-démolition Revaz. Pas plus qu'elle ne se livre à de quelconques tentatives d'intimidation sur ses citoyens." Le président de la municipalité, Daniel Fournier, a réagi avec fermeté aux propos tenus hier matin sur les ondes de Rhône FM par Me Jean-Luc Addor, l'avocat de l'une des signataires de la lettre dénonçant " les méthodes peu légales" dont aurait usé l'administration diableraine dans le traitement du dossier Auto-démolition Revaz. "Le président a signé av...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois