Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Plainte et contre-plainte

08 sept. 2015, 17:05

"La commune de Dorénaz n'a déposé aucune plainte pénale contre les signataires de la lettre qui la met en cause dans le dossier Auto-démolition Revaz. Pas plus qu'elle ne se livre à de quelconques tentatives d'intimidation sur ses citoyens." Le président de la municipalité, Daniel Fournier, a réagi avec fermeté aux propos tenus hier matin sur les ondes de Rhône FM par Me Jean-Luc Addor, l'avocat de l'une des signataires de la lettre dénonçant " les méthodes peu légales" dont aurait usé l'administration diableraine dans le traitement du dossier Auto-démolition Revaz. "Le président a signé avec son secrétaire une dénonciation à l'attention du Ministère public" , accuse Me Addor. Qui s'étonne de voir sa cliente être poursuivie comme "prévenue de menaces alarmant la population" , à la suite de la procédure ouverte par le procureur du Bas-Valais. "On lui reproche d'avoir fait une annonce fallacieuse. Nous considérons que ce sont...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias