Réservé aux abonnés

Place au démantèlement humain

Quelque 150 lettres de licenciement ont été adressées aux employés de la raffinerie.

21 mars 2015, 00:01
data_art_3006744.jpg

Le couperet est tombé. Quelque 150 employés de la raffinerie de Collombey-le-Grand ont reçu, hier matin par courrier, leur lettre de licenciement. Ils devront continuer de travailler selon les délais légaux.

"A la suite du report de la séance de négociation du plan social de cette semaine, nous avions demandé que ces courriers ne partent qu'en fin de semaine prochaine", se désole Blaise Carron, du syndicat Unia. "But: que chaque salarié appelé à être licencié soit au moins au clair avec les indemnités auxquelles il aura droit." Le solde des lettres, soit 82 pour ce qui concerne les travaill...