Un Valaiso-Jurassien récompensé par l'AI

L'office cantonal de l'AI Valais a remis ce jeudi les prix de la réadaptation professionnelle 2014 à quatre personnes, dont Patrick Leuenberger établi à Champex.
07 août 2015, 14:18
Patrick Leuenberger a tenu à sortir des rentes de l'AI. Il a créé sa propre entreprise de bois à Champex.

Il veut prendre son destin en main. C’est ainsi que Patrick Leuenberger, 49 ans, veut sortir des rentes de l’assurance invalidité (AI). Une démarche saluée ce jeudi par l’AI du Valais qui lui a remis l’un des quatre prix, doté de 1500 francs, de la réadaptation professionnelle à la foire du Valais.

Menuisier-ébéniste de formation, ce Jurassien d’origine, établi aujourd’hui à Champex, souffre de problèmes de dos depuis vingt ans. «Ca fait vingt-deux ans que je touche une rente invalidité. Mais, depuis deux mois, devenu indépendant, j’ai fait une demande pour sortir de ces rentes», raconte-t-il dans le chalet qu’il loue à Champex.

Sa propre entreprise

Après un parcours professionnel fait de hauts et bas, Patrick Leuenberger a créé sa propre entreprise de bois. Il l’a nommée «Passion Bois». «Parce que je suis quelqu’un de passionné», ajoute-t-il le sourire aux lèvres. Sans prise de tête. Logique. Ce n’est pas l’habitude du presque quinquagénaire. «Si je commençais à trop réfléchir sur mon sort, j’aurais déjà quitté cette terre!» Car son parcours de santé est un véritable champ de bataille. «Jusqu’à aujourd’hui, j’ai eu 17 opérations pour toute sorte de chose, notamment pour des hernies discales. Oh, j’ai l’habitude des hôpitaux», ajoute-t-il.

Trois autres personnes récompensées

Les trois autres personnes dont la ténacité professionnelle a été saluée par l'AI, sont: Mélissa Barraud de Sion, Marlène Krattinger de Vouvry et Emmanuel Tafaï de Martigny.

Découvrez les gagnants et le portrait complet de Patrick Leueneberger dans nos éditions payantes de vendredi.