Réservé aux abonnés

Marc Aymon fait renaître les patrimoines

Le chanteur valaisan fait voyager son livre-disque «Ô bel été! Chansons éternelles» dans toute la francophonie.

18 mai 2018, 00:01
Prise lors d'un concert à Kigali, au Rwanda, cette photo de Marc Aymon résume à elle seule l'essence du voyage du livre-disque «Ô bel été! Chansons éternelles» à travers la francophonie.

Il est des tics de langage qui révèlent une manière d’être au monde. Marc Aymon parle souvent de lui à la deuxième personne. Evitant avec élégance l’écueil – jamais très éloigné lorsque l’on est artiste de scène – d’un «je» égocentré, le chanteur valaisan raconte en «tu». Pour mieux inclure son interlocuteur dans l’aventure, pour l’inviter au voyage, pour «faire vivre». Parce qu’il est homme de partage. «La guitare est un merveilleux passeport. Tu donnes, tu reçois beaucoup. Les gens t’embarquent, ils t’amènent chez eux, tu chantes pour dire merci.»

Le partage. Comme à chaque fois – mais comme ...