Réservé aux abonnés

Un genou à terre, oui,mais pas les deux

L’incendie qui a touché Lemco-Précision SA n’a que peu impacté une entreprise en plein boom économique.

27 oct. 2017, 23:21 / Màj. le 28 oct. 2017 à 00:01
Lemco-Précision après l'incendie du 12.9.2017 (production sera à nouveau effective à 100% à la mi-novembre) avec André Rezzonico (directeur) et Angelo Fasano (responsable sécurité site)

Mi-novembre, l’incendie dû à une série de courts-circuits qui s’est produit chez Lemco-Précision SA à Monthey ne sera plus qu’un mauvais souvenir. Le 12 septembre, les flammes n’avaient dévasté ni le bâtiment ni l’outil de production. Toutefois, les fumées acides qui en ont découlé ont eu de vraies conséquences.

«Tous nos objets en métal ont dû être badigeonnés d’une huile spéciale anti-corrosion, afin de mettre en suspension les chlorures», explique le directeur de l’entreprise, André Rezzonico. Il a ensuite fallu bâcher les 240 machines servant au décolletage et nettoyer chaque reco...