Réservé aux abonnés

Pour une vraie police de proximité

Le fonctionnement de la PIHL continue d'alimenter la polémique, cristallise les passions et interroge.

27 févr. 2012, 00:01
data_art_675811

La Police intercommunale du Haut-Lac (PIHL) continue de faire des vagues à Vouvry. L'été dernier, quelque 400 citoyens avaient signé une pétition (non contraignante) pour dénoncer son fonctionnement. "Eu égard au départ annoncé de Collombey-Muraz, nous vivons une année de transition", précise le président vouvryen, Reynold Rinaldi. " J'accepte cependant que certains estiment que la situation n'évolue pas suffisamment vite, suite à l'audit de l'an dernier". "Il y a un déni de vision et des manques criards au niveau organisationnel et de la conduite du corps", argue Bernard Pignat au nom de...