Réservé aux abonnés

L’exception du district de Monthey

Les citoyens refusent l’introduction d’un impôt additionnel communal sur les mutations d’immeubles.

13 oct. 2015, 23:35 / Màj. le 14 oct. 2015 à 00:01
La station de Champéry introduit une taxe sur les résidences secondaires, effective depuis le 1er janvier 2013... ou 2014.

Suite aux réclamations des propriétaires, la taxe pourrait n'entrer en vigueur qu'au 1er janvier 2014 de manière à éviter tout effet rétroactif.



Daniel Clerc

L’assemblée primaire de Champéry a refusé lundi l’introduction d’un impôt additionnel sur les mutations d’immeubles. La commune du fond de la vallée est ainsi la seule parmi les neuf que compte le district de Monthey à ne pas saisir cette possibilité offerte par la loi sur les droits de mutation.

La municipalité souhaitait fixer un taux de 50% de l’impôt cantonal. Si elles varient d’une année à l’autre en fonction des valeurs de transferts, les recettes se seraient par exemple chiffrées à respectivement 300 000 et 150 000 francs en 2013 et 2014....