Football: la finale entre Bramois et Saint-Léonard paraît assez ouverte, sur le terrain

Sur le papier, Bramois (2e ligue) sera évidemment favori face à Saint-Léonard (3e ligue) en finale de la Coupe valaisanne, mercredi à Collombey. Mais l’écart ne sera pas si important.

18 juin 2021, 18:00
Nelson Da Silva et Bramois parviendront-ils à faire respecter la hiérarchie sportive en finale?

Les deux finalistes de la Coupe valaisanne sont connus. Bramois, formation de 2e ligue, affrontera Saint-Léonard, leader de son groupe en 3e ligue, mercredi prochain au stade des Perraires à Collombey (20 h 45). Bramois s’est défait de l’USCM (3-2) alors que Saint-Léonard a éliminé une autre équipe de 3e ligue, Vétroz (0-1).

Mené à la marque, Bramois a immédiatement réagi pour retourner la situation. Collombey-Muraz a réduit le score dans les arrêts de jeu. «On s’est fait un peu peur», reconnaît Jérôme Corminbœuf, entraîneur de Bramois. «L’USCM a encore bénéficié d’un corner. Derrière, l’arbitre a sifflé la fin du match. Heureusement, ça commençait à devenir très tendu… Globalement, notre succès est mérité. Nous étions meilleurs dans le jeu.» 

Vétroz réduit à dix

Saint-Léonard a ouvert la marque à l’heure de jeu. Il a ensuite subi la pression de Vétroz qui jouait à domicile mais qui a été réduit à dix suite à une expulsion. Saint-Léonard a pu s’appuyer sur les arrêts à répétition de son gardien, Grégory Fasolato. «Il a réalisé un gros match parce que Vétroz s’est créé beaucoup de chances de but avant notre goal», acquiesce Pierre-Alain Comte. «Après quoi, c’était plus décousu. Sur le synthétique, c’était compliqué pour nous face à de bons techniciens. Chacun a eu sa période.»

Pierre-Alain Comte avait gagné avec Bramois

Bramois, fort de son statut de très bonne équipe de 2e ligue, sera le favori naturel de cette finale. «Sur le papier mais on sait bien qu’une finale échappe à toute logique», prévient Jérôme Corminbœuf. «Nous avions affronté Saint-Léonard en match amical, la saison passée. Il nous avait d’ailleurs battus. C’est une très bonne équipe, son classement l’atteste. Pour nous, c’est un derby. Je crains d’autant plus cet adversaire que Pierre-Alain Comte a déjà gagné la Coupe valaisanne avec… Bramois. Je m’attends à ce que Saint-Léonard soit très motivé de défier une 2e ligue.»

«C’est vrai, j’ai gagné la Coupe voilà trois ans», se souvient Pierre-Alain Comte. «Saint-Léonard ne l’a jamais remportée. C’est même sa première finale. Nous serons l’outsider même si nous comptons des joueurs d’expérience, aussi. Bramois a joué davantage de matchs que nous, depuis la reprise. C’est la forme du jour et la gestion de l’effectif qui feront la différence. Une finale de Coupe, dans une carrière, ça n’arrive pas si souvent.»

La finale féminine en ouverture

Du côté des féminines, Printse Val d’Hérens accueillera Monthey-Vionnaz à 18 h 30, à Collombey. Ces deux formations évoluent en 3e ligue.

La veille, mardi, la finale des seniors 30+ opposera Conthey – finaliste au niveau suisse – à Saint-Maurice, à 20 heures.

A lire aussi: Football: ce mois de juin qui fait peur ou qui fait rêver les équipes valaisannes