Réservé aux abonnés 9

Est-ce la longueur qui compte?

12 oct. 2016, 23:34
/ Màj. le 13 oct. 2016 à 00:01
Fred Beltrando

C’est un pari un peu fou. Jouer durant douze heures d’affilée – sur et hors de la scène du Kremlin à Monthey en l’occurrence –, lors d’un marathon à la fois littéraire, théâtral et musical. Amis et complices de création de longue date, Fred Beltrando et Daniel Piota ont décidé de joindre leurs talents et goûts respectifs, leur amour de la belle langue, des belles lettres, mais aussi du décalage lors d’un spectacle fleuve baptisé «In Progress».

De 11 à 23 heures, pas moins de 120 auteurs seront passés en revue durant 720 minutes. «C’est un vieux rêve... Durant des années on s’est dit: on n’y ar...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois