Valais Grand Tour: Marcon abandonne, Gailland poursuit seul

Parti samedi matin de Sion avec Michel Marcon pour relier les 135 communes du Valais à vélo, Claude-Alain Gailland a dû se résoudre à poursuivre son aventure seul. Malade, son binôme a abandonné. Dimanche soir, Gailland se trouvait à la hauteur de Sankt-Niklaus.

02 août 2015, 20:17
Claude-Alain Gailland et Michel Marcon ont connu des conditions météorologiques difficiles samedi. Marcon a d'ailleurs dû abandonner.

Claude-Alain Gailland a perdu son binôme Michel Marcon dans son aventure du Valais Grand Tour. Tous deux s’étaient élancés samedi matin de Sion dans le but de relier les 135 communes du canton en l’espace de 72 heures sur 1200 kilomètres. Malheureusement, Michel Marcon a dû se résoudre à l’abandon dans la soirée à la hauteur de Sembrancher pour des raisons médicales. Il faut souligner que le duo a dû faire face à des premières heures compliquées devant composé avec une météo qui mêlait pluie, vent et froid. Mais il en fallait toutefois plus pour décourager l’instigateur du projet Claude-Alain Gailland qui a poursuivi seul son expédition sur les routes valaisannes.

Dimanche soir sur les coups de 19 heures, le Bagnard roulait en direction de Zermatt et se trouvait à la hauteur de Sankt-Niklaus. Il avait déjà pratiquement réalisé la moitié de son périple après avoir relié 65 communes valaisannes ainsi que les cols du Pas-de-Morgins, de la Forclaz et du Grand Saint-Bernard.

L'arrivée de Claude-Alain Gailland à Sion est prévu mardi à mi-journée.