Réservé aux abonnés

Même les coulisses bougent

Devant et derrière la scène, comme à table ou à la disco, les 350 acteurs du FIFO n’ont pas vraiment le loisir de bayer aux corneilles.

04 août 2016, 23:30 / Màj. le 05 août 2016 à 00:01
Les danses de l'Indonésie à l'heure du repas du soir. le nouvelliste

Pas facile la vie d’artiste! Ceux qui animent cette semaine le Festival international folklorique d’Octodure peuvent en témoigner. Entre les grands spectacles (celui d’ouverture mardi, ceux de gala vendredi et samedi ou de clôture dimanche), les prestations dans les stations, les mini-festivals décentralisés (Morgins, Etroubles, Chamonix), les cours de danse et les incontournables répétitions quotidiennes, danseurs et musiciens n’ont pas vraiment le temps de s’ennuyer. Sans perdre pour autant le sourire! «Parce qu’ils sont habitués à ce rythme très soutenu et qu’ils savent que la quête d’un t...