Les skieurs suisses placés au premier entraînement à Wengen

Patrick Küng (4e), Didier Défago (10e), Beat Feuz (14e) et Carlo Janka (15e) ont réalisé une première session d'entraînement honorable sur la piste du Lauberhorn de Wengen (BE)

15 janv. 2014, 16:50
Patrick Kueng termine à un très bon 4e rang de ce premier entraînement à Wengen. Défago placé, au 10e rang final.

Sans prendre trop de risques sur une neige molle et avec une visibilité difficile, les descendeurs suisses ont montré qu'ils avaient une bonne carte à jouer dans l'une des plus belles descentes du circuit : le Lauberhorn. Patrick Küng a réussi des débuts encourageants à Wengen. Le no 1 suisse de la vitesse a signé le 4e chrono du premier entraînement en vue de la descente de samedi.

Sur une piste relativement molle en raison des chutes de neige de la veille, le Glaronnais a terminé au milieu de trois Italiens - Werner Heel (1er), Peter Fill (2e) et le tenant du titre Christof Innerhofer (5e) - et du Français Johan Clarey (3e).

Même s'il ne s'agit que d'une première prise de contact, la prestation de Küng laisse penser qu'il pourra viser les avant-postes samedi, comme cela a été pratiquement chaque fois le cas cette saison dans les disciplines de vitesse, avec notamment une victoire en super-G à Beaver Creek. Le coureur de Mürtschen a pris une nouvelle dimension cet hiver. Et c'est ce qu'il devra prouver sur le Lauberhorn, où il s'est jusqu'ici montré régulier mais sans réussir de coup d'éclat (11e, 10e, 15e lors des trois dernières éditions).

Défago à l'aise

Didier Défago a, lui, déjà touché le Graal à Wengen avec sa victoire en 2009. Le Valaisan s'est montré un peu plus discret lors de cet entraînement initial avec un 10e rang, à 1''14 de Heel. Reste que le coureur de Morgins fera aussi partie des outsiders pour la course de samedi, lui qui monte gentiment en puissance cet hiver.

Figurant lui aussi au palmarès du Lauberhorn, Beat Feuz a terminé 14e de l'entraînement. Le Bernois n'avait plus skié à Wengen depuis sa victoire en 2012, lui qui avait dû zapper l'ensemble de l'hiver dernier en raison d'une grave infection au genou gauche. Encore convalescent, l'Emmentalois a dit viser un top 15 samedi.

Quant à Carlo Janka, il peut se montrer un peu plus ambitieux. Certes en retrait à l'entraînement (15e), le Grison maîtrise comme personne le Lauberhorn avec un total de six podiums, dont deux victoires (super-combiné 2009 et descente 2010). Tout le défi pour lui sera de composer avec un numéro de dossard élevé, ce qui est généralement pénalisant à Wengen.

Finalement, Aksel Lund Svindal, le no 1 mondial de la descente, a pris la 11e place de ce premier entraînement. Une entame en douceur qui s'explique notamment par le fait que le Norvégien, comme d'autres ténors, n'a pris aucun risque sur cette neige molle et dans des conditions de visibilité difficiles.