Réservé aux abonnés

L'espoir de meilleurs lendemains

Président du tourisme local, Joël Rey-Mermet se montre frustré.

27 janv. 2014, 00:01
data_art_2087633.jpg

Président de Morgins Tou-risme, Joël Rey-Mermet ne cache pas les difficultés que rencontre sa station lorsque l'on converse de son développement. "Suite à l'acceptation de la lex Weber, est-on tous prêts à remettre en question notre fonctionnement pour que cette décision populaire soit finalement aussi une opportunité", s'interroge-t-il? "Depuis trente ans, Morgins perd un commerce par année. En un siècle, le nombre d'hôtels est passé de treize à... deux. Même si nous possédons 2500 lits, il nous faut au moins deux hôtels supplémentaires (200 chambres supplémentaires). Les personnes choisis...