Réservé aux abonnés

Le Valais dit oui au DPI, sauf dans le Haut

Les Valaisans ont redit un gros oui au projet qu’ils avaient déjà accepté à hauteur de 57% l’an dernier. Mais le Haut-Valais se distingue. Tous les districts alémaniques disent non.

05 juin 2016, 23:32 / Màj. le 06 juin 2016 à 00:01
DATA_ART_3943078

Ils avaient déjà donné leur accord l’an dernier à hauteur de 57%. Les Valaisans redisent un oui franc au diagnostic préimplantatoire (DPI) inclus dans la nouvelle loi sur la procréation médicalement assistée. Avec 59,9%, ils réaffirment leur soutien à la possibilité de détecter sur les embryons développés hors du corps de la mère une éventuelle anomalie.

Un Haut-Valais tout rouge

C’est un soutien dans la ligne de la moyenne suisse qui est d’un peu plus de 62%. Et ce, malgré le fait que dans le vote de principe de l’an dernier, cette possibilité de diagnostic ne devait être donnée qu’aux couples ...