Chablais: opération commune des polices valaisanne et vaudoise ce jeudi

Ce jeudi en début de soirée, les polices cantonales valaisanne et vaudoise ont réunis leurs forces et organisé un contrôle étendu dans le Chablais, en étroite collaboration avec les gardes-frontière..

25 nov. 2016, 17:33
La police valaisanne a collaboré avec la police vaudoise pour cette opération chablaisienne.

Ce jeudi soir à la tombée de la nuit, les polices cantonales vaudoise et valaisanne ont organisé, en étroite collaboration avec le Corps des gardes-frontière et les différentes polices communales du secteur, ainsi que la Gendarmerie nationale, un contrôle ciblé dans tout le Chablais.

14 points spécifiques ont été tenus sur divers axes routiers, postes-frontière et lieux stratégiques afin de lutter contre la délinquance transfrontalière et intercantonale. Ce genre d'opérations permet également de rassurer la population et de démontrer que d'importantes forces veillent quotidiennement à leur sécurité, en ces lieux de passage important.

Interpellation de plusieurs personnes                       

Cette opération a permis l’interpellation de plusieurs personnes en situation irrégulière ou en possession de produits stupéfiants, ainsi que de conducteurs sous l’influence de l’alcool. Une partie du dispositif est intervenue pour désamorcer une bagarre en gare de St-Maurice. Plusieurs autres personnes ont été dénoncées pour diverses infractions à la Loi sur la circulation routière et à celles douanières.

Ce contrôle d’envergure permet de démontrer clairement que la collaboration entre les différents corps sécuritaires du Chablais participe à la sécurité et renforce la proximité avec les chablaisiens.

Plus d’une centaine d’hommes et femmes, 3 chiens, un hélicoptère et une cinquantaine de véhicules, issus des Polices intercommunales du Haut-Lac (PIHL), du Salentin (PIS), des Polices municipale de Monthey et Troistorrents, de la Police du Chablais vaudois (EPOC), du Corps des Gardes-frontière (Cgfr), de la Gendarmerie nationale française, de la Police des transports et des Polices cantonales valaisanne et vaudoise.

par David Glaser