Gens du voyage: la police valaisanne refoule 36 caravanes

Des gitans en provenance de France n'ont pas réussi à s'installer en terres valaisannes. La police a refoulé 36 caravanes vendredi soir.

27 mars 2021, 08:24
A Martigny, l'actuelle aire de transit sera déplacée d'ici à 2024 à proximité de l’aire de repos de l’Indivis. La nouvelle place devrait être complétée par un à deux nouveaux emplacements dans le canton.

Les forces de l’ordre valaisannes se sont livrées à leur deuxième bras de fer de la semaine avec les gens du voyage. Vendredi, peu avant minuit, elles ont reconduit 36 caravanes de gitans à la frontière française de Saint-Gingolph, depuis lequel les véhicules avaient pénétré sur le territoire cantonal à 19 h 30.

A lire aussi: Les gens du voyage ont quitté le Valais (23 mars 2021)

La place de Martigny dévolue officiellement aux gens du voyage n’ouvre que lundi. La police valaisanne le rappelle dans un communiqué, en précisant qu’elle l’avait «clairement signifié» à qui de droit. Les gitans ayant ignoré cette consigne, elle les a refoulés, au travers d’un «important dispositif», en collaboration avec des gendarmes vaudois, des douaniers et des policiers de Martigny, Monthey et du Haut-Lac.

A lire aussi: Une nouvelle place d’accueil des gens du voyage va voir le jour à Martigny, mais pas avant 2024 (4 décembre 2019)