La zone industrielle de Port-Valais se développe

Un investisseur franco-suisse vient de racheter le solde des terrains de l'ancienne usine Symrise au Bouveret. Il souhaite y construire une structure apte à accueillir de nouvelles industries. Investissement prévu: 5 à 6 millions de francs.
09 sept. 2015, 07:01
Jacques Berger entend attirer des entreprises européennes à Port-Valais.

Investisseur franco-suisse, Jacques Berger vient d’acquérir au Bouveret une partie des anciens terrains Symrise, usine de parfums qui a fermé ses portes en 2010. Proximité de la frontière et facilité des communications obligent, il souhaite y créer les conditions pour accueillir des industries d’origine européenne voulant s’implanter en Suisse. Entre l’acquisition de la zone et son aménagement, il va y engager 5 à 6 millions de francs.

Si la commune avait pensé acheter ces terrains il y a plusieurs années, elle voit aujourd’hui cette initiative d’un bon œil.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans nos éditions papier et numériques de mercredi.