Denner: conditions salariales dénoncées par Unia

Unia dénonce des conditions salariales pratiquées dans certains magasins Denner en Valais.

11 avr. 2018, 12:00
Unia dénonce certaines pratiques au sein d'un des commerces de détails du Bouveret.

Le syndicat Unia dénonce des pratiques en vigueur dans trois «satellites» ou «partenaires» Denner en Valais. Sont concernés ceux du Bouveret, de Vouvry et de Zermatt.

«Si ces magasins ont une enseigne Denner, figurent sur le site internet de l’entreprise, vendent leurs produits, les employés portent leurs habits mais les conditions de travail pratiquées ne sont pas compatibles avec celles en vigueur pour le personnel engagé directement par l’entreprise», résume le syndicaliste Blaise Carron. Chez Denner, un salarié à 100% (43 heures par semaine) gagne 4025 francs par mois. Il touche un 13e salaire et bénéficie de six semaines de vacances par an (6,4 dès 50 ans et 7 semaines dès 60 ans).

Dans les structures précitées, pas de 13e salaire, un droit aux vacances limité à quatre semaines (cinq dès 50 ans) et un temps de travail de 45 heures. «Certains travailleurs, dans un passé récent, n’ont été payés que 2000 francs», lâche notre interlocuteur.

Unia a donc choisi d’informer les habitués des magasins du Bouveret et de Vouvry en distribuant un flyer. Il a également donné une conférence de presse mercredi matin afin de sensibiliser la population et la maison mère. «Cette dernière n’a pas d’obligation légale de faire appliquer son règlement. Il s’agit d’une question morale».

«Nous espérons que notre action suscitera une rapide réaction de Denner (ndlr : pour l'instant pas au courant de l'affaire) pour qu'il procède à un contrôle au sein de tous leurs «satellites», «partenaires» et «franchisés»», conclut Blaise Carron.