Réservé aux abonnés

Cherche locaux désepérément

Par manque de place, il devient difficile d'assurer un enseignement de qualité dans la branche. Appel aux autorités.
02 août 2015, 19:16

«Par manque de place, nos apprentis n'arrivent même pas à suivre le nombre de jours de cours interentreprises fixé par les ordonnances fédérales.» Le président de l'Association valaisanne des entreprises de construction métallique, AVEM, Stefan Imhof, n'a pas mâché ses mots lors de l'assemblée annuelle qui a eu lieu au Bouveret la semaine dernière. Aussi a-t-il mis au programme de l'année 2010 le suivi des transformations des ateliers écoles de Sion et la mise à disposition des apprentis...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois