Réservé aux abonnés

Constantin en 2e ligne

Le promoteur envisage de développer un parc d’énergies renouvelables sur le site de la raffinerie. Les réactions sont mesurées.

27 sept. 2015, 23:34 / Màj. le 28 sept. 2015 à 00:01
Collombey, le 14 avril 2015



Arrêt de la raffinerie Tamoil.



Sacha Bittel/Le Nouvelliste

«J’ai toujours été attentif à l’évolution du dossier Tamoil, explique Christian Constantin. Mes contacts datent du temps où son logo était sur les maillots du FC Sion!» Revenant sur une information du «Matin Dimanche», le Martignerain confirme son intérêt pour racheter la raffinerie. «L’idée est de remplacer l’énergie ancienne par des nouvelles. Le potentiel énergétique est celui d’une centrale nucléaire.»

Ces données, il les fait remonter au groupe italien Tozzi Industrie, qui planche sur un programme liant l’éolien, le solaire, et l’hydroélectricité au fil du Rhône. «Nous avons déjà conçu en...