Collombey-Muraz réfléchit à la mobilité du futur

La commune chablaisienne a mis sur pied un groupe de travail pour penser aux modes de déplacement de demain. L’hydrogène est notamment au cœur de ses réflexions.

10 janv. 2020, 18:00
La commune de Collombey-Muraz met sur pied un groupe de travail sur la mobilité du futur.

Autour de la table, on comptera une dizaine de personnes. Autorités communales et cantonales, chefs d’entreprise, professeurs ou chercheurs. Un groupe de travail, dont font notamment partie la commune de Collombey-Muraz, Satom, Tamoil, Eurotube et l’entreprise de haute technologie dédiée à la recherche GreenGT, vient d’être créé pour analyser la mobilité du futur. 

De multiples défis à venir

«Notre pays et notre région en particulier doivent faire face à de nombreux défis en matière de transports, comme la fluidité du trafic ou l’impact environnemental», expose en préambule Yannick Buttet, président de Collombey-Muraz, à l’origine de cette démarche.

La production et la mobilité de l’hydrogène feront notamment partie des futures réflexions. «Les entreprises actives dans le traitement des déchets et de l’énergie sont intéressées par ce nouveau vecteur énergétique. Ce groupe de travail permettra aux personnes de se parler directement», déclare Yannick Buttet, 

«Lieu idéal pour ces réflexions»

Intitulé Clean Energy and Mobility, ce nouveau groupe de travail souhaite se réunir régulièrement à Collombey-Muraz. La première séance est fixée au mardi 28 janvier. «Notre commune se prête particulièrement à ces réflexions puisque d’une part la raffinerie de Collombey a joué un rôle central dans l’approvisionnement énergétique helvétique au XXe siècle et d’autre part, la disponibilité en terrains industriels est importante.»
 

par Isabelle Gay