Valais: l’UDC demande une surveillance des lieux de culte musulmans

L’UDC a déposé une initiative parlementaire pour donner à la police valaisanne la possibilité d’observer de manière préventive les mosquées et centres islamiques.
14 déc. 2018, 10:43
L'UDC veut que la police puisse observer ce qu'il se passe dans les mosquées pour combattre l'extrémisme musulman.

Avant même le récent attentat de Strasbourg, l’UDC du Valais romand a déposé, lors de la session de novembre, une initiative parlementaire demandant «une surveillance accrue des lieux de culte musulmans» dans le canton. Elle a transmis ce texte à la presse vendredi.

L’UDC demande une action préventive

Les agrariens veulent modifier la loi sur la police cantonale pour lui offrir la possibilité d’agir préventivement. La modification proposée contient l’article suivant: «Afin de lutter contre l’extrémisme musulman, la police cantonale peut, avant l’ouverture d’une procédure pénale, mener des observations préventives dans les mosquées et les centres islamiques».

A l’appui de sa démarche, l’UDC se base sur l’intervention de Saïda Keller-Messahli, auteur de l’ouvrage «La Suisse, plaque tournante islamiste» au dernier Forum sécurité de Champéry. Celle-ci y avait dénoncé la présence «de deux-trois mosquées très radicales» en Valais, affirmation que le commandant de la police cantonale Christian Varone a démentie.

A lire aussi : Saïda Keller-Messahli: «En Valais, il y a des mosquées albanaises extrêmement radicales»

A lire aussi : La police réfute la présence de mosquée radicalisée en Valais

L’initiative de l’UDC sera débattue au Grand Conseil valaisan lors d’une prochaine session.

par Jean-Yves Gabbud