Réservé aux abonnés

Maxi-Rires 2018: 704 000 francs dépensés à Champéry

Une étude d’impact économique du Maxi-Rires Festival a été réalisée par la HES-SO. Elle démontre que l’événement est bénéfique pour la station et la région.
18 juin 2019, 06:00
L'étude d'impact économique montre que plus de 700 000 francs sont dépensés à Champéry grâce au festival.

Rire c’est pour bon la santé, mais est-ce aussi bénéfique à l’économie d’une commune et d’une région? Pour connaître les retombées réelles du Maxi-Rires Festival sur Champéry et plus largement sur le canton du Valais, les organisateurs de l’événement et la commune ont lancé une étude d’impact économique. Réalisée par la HES-SO, elle se base sur l’édition 2018 du festival d’humour.

Les dépenses des visiteurs e...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois