Réservé aux abonnés

Le havane à la conquête du Chablais

Les établissements publics proposant des cigares se multiplient. Les consommateurs aussi, au-delà des clichés.

15 févr. 2016, 23:14 / Màj. le 16 févr. 2016 à 00:01
Collombey - 10 février 2016 - Nicolas Bontems, passionné de cigare, membre du club de Cubaneria et tenancier du Café Central. (Le Nouvelliste/ Héloïse MARET)

La vue donne directement sur les Dents-du-Midi. «C’est sans nul doute l’un des plus beaux fumoirs à 35 kilomètres à la ronde», sourit Philippe Zurkirchen. Patron du Vieux-Chalet, à Champéry, il avoue lui-même être «un petit amateur». Ouvrant son humidor, il souligne: «J’ai mis devant chaque module mon avis personnel…» Samedi, il organisait une soirée où, mêlée à celle du rhum, la passion du cigare pouvait se savourer sans complexe. «Elle est en train de se démocratiser.»

De Monthey au Bouveret, force est de constater que le Champérolain n’a pas tort. Plus d’une dizaine d’établissements publics...