Finances: les communes valaisannes se portent bien

La santé financières des communes valaisannes est au beau fixe. Des investissements et amortissements à la hausse, une dette nette par habitant en diminution: la totalité des indicateurs atteignent la note maximale.

30 mars 2020, 11:10
/ Màj. le 30 mars 2020 à 14:38
Chef du Département de la sécurité, des institutions et du sport, Frédéric Favre peut se réjouir de ces résultats.

Les communes valaisannes se portent bien sur le plan financier. C’est ce qui ressort de l’analyse effectuée par le Canton sur la base de la moyenne des comptes 2017 et 2018. Mieux, les indicateurs financiers des collectivités publiques affichent la note maximale de 25 points.

Pour la première fois depuis trois ans, les municipalités valaisannes affichent même un excédent de financement de 63,5 millions de francs.

A lire aussi : Valais: santé financière des communes à géométrie variable

Entre 2017 et 2018, les communes ont vu leurs charges augmenter de 4%, Mais c’est aussi le cas de leurs revenus (+4,9%). «Quand l'économie va, tout va», commente Frédéric Favre, chef du Département de la sécurité, des institutions et du sport. «Comme les entreprises de tous les secteurs d'activité ont du travail, elles génèrent des places de travail et des impôts. De plus, la population augmente et avec elle le nombre de contribuables.»

Conséquence de cette bonne santé financière, les collectivités publiques ont pu augmenter leurs investissements nets de 6,9% durant cette période, pour un total de 360,5 millions de francs, ainsi que leurs amortissements ordinaires (+2,7%) et complémentaires (+32,9%).

Dans le même temps, l’endettement net par habitant est passé de 1456 à 1271 francs. Seules exceptions dans le Valais romand, les communes de Champéry et Salvan présentent toujours un endettement par habitant supérieur à 9000 francs.