Cyclisme: plus de 300 écoliers du val d’Illiez associés à la fête du vélo

Le comité d’organisation local de l’arrivée d’étape du Critérium du Dauphiné à Champéry a tenu à impliquer les enfants de la région à la manifestation. Rendez-vous le 14 juin.

17 mai 2019, 15:38
Quelque 300 écoliers de la région participeront à la fête du vélo.

Pour la première fois de son histoire dans sa forme «moderne», le Critérium du Dauphiné connaîtra son épilogue à l’étranger. Et c’est Champéry qui aura le privilège, le dimanche 16 juin, de recevoir les cadors du peloton pour un dernier test grandeur nature avant le Tour de France. Mais au-delà du prestige et du gigantisme liés à cette épreuve, le comité d’organisation local – qui a l’ambition d’accueillir, à moyen terme, la Grande Boucle – a mijoté une véritable fête du cyclisme. «Nous sommes fidèles à notre ligne de conduite. La réception du Critérium du Dauphiné s’inscrit dans une politique globale de développement du tourisme doux et de ses multiples facettes», précise Thierry Monay de Région Dents-du-Midi Tourisme, mais aussi vice-président du CO local. «Champéry mise depuis plusieurs années sur le VTT et le cyclotourisme, notamment, pour se démarquer. Et il faut des événements phares pour valoriser cette philosophie auprès de nos hôtes et du grand public.»

Les enfants à l’honneur

Forts de cet esprit, Patrice Michellod et son comité directeur ont tenu à associer un maximum d’acteurs de la région aux coulisses de cette grand-messe du cyclisme professionnel. A commencer par les écoliers de l’ensemble du val d’Illiez qui auront droit, le vendredi 14 juin, à leur propre journée autour de la petite reine. Cette journée proposera aux enfants de nombreux ateliers participatifs à caractères pratiques, sécuritaires et préventifs. Les enfants bénéficieront même de leur propre «course» le dimanche, en marge du dénouement de l’étape.

Cette animation ciblée est particulièrement appréciée d’Amaury Sport Organisation, la société qui gère le Tour de France et le Dauphiné. Mais pas que… «L’idée de Champéry est fantastique», s’enthousiasme Grégoire Jirillo, responsable cantonal du Fonds du sport. «Elle est parfaitement dans la cible des valeurs que notre institution défend et préconise. Plus il y aura d’engouement et d’effervescence autour de la jeunesse et du vélo, plus les clubs pourront potentiellement bénéficier de nouveaux membres.» Le canton soutient donc, et pour cause, la manifestation.

Le comité d’organisation local a pu s’appuyer sur la direction de l’Ecole intercommunale de la vallée d’Illiez (EIVI). «Nous n’avons pas imposé aux enfants de se rendre à Champéry, nous le leur avons proposé. Et l’enthousiasme a été extraordinaire: sur les 500 élèves concernés, âgés entre 4 et 12 ans, plus de 300 ont répondu favorablement», souligne le directeur Frank Berrut.

Blaise Craviolini