Budget 2019 de Champéry: on reparle du Palladium et du Nant de Gleux

L’assemblée primaire de Champéry a validé le budget 2019 de la commune, lundi soir. Celui-ci affiche un niveau d’investissements en nette hausse.
18 déc. 2018, 09:01
Le Centre national de sports de glace de Champéry (Palladium) coûte environ 1 million de francs à la commune de Champéry par an.

Avec 1,64 million de francs, le budget 2019 de Champéry présente des investissements nets supérieurs de 50% au budget précédent et aux comptes 2017. Une situation en bonne partie liée à la sécurisation du torrent de Gleux, décidée par la municipalité suite à plusieurs débordements lors du dernier hiver. «La mise à l’enquête est prévue pour janvier. Les travaux s’échelonneront sur deux ans», résume le président Luc Fellay. Coût prévu: 1,47 million de francs, dont 735 000 francs impacteront les finances 2019. «Courant 2020, nous aurons alors achevé de sécuriser l’ensemble de nos cinq torrents.»

Lundi, l’assemblée primaire a validé le budget 2019 à l’unanimité, moins une abstention. Celui-ci présente un excédent de charges de 308 000 francs pour une marge d’autofinancement de 1,76 million de francs. Parmi les autres investissements, on notera l’étude lancée avec Troistorrents et Val-d’Illiez pour créer une structure intercommunale en matière de santé (50 000 francs) et l’électrification de chalets d’alpage (100 000 francs).

Par rapport aux comptes 2017, les charges du personnel baisse de 4,66 à 4,16 millions, une situation liée au transfert des employés de Champéry Tourisme au sein de Région Dents du Midi SA.

Concernant l’exploitation du Palladium, la situation tend à s’améliorer. «Cette année, nous avons engrangé 100 000 francs de recettes supplémentaires. Le déficit devrait donc être inférieur à un million en 2018». Le budget 2019 de la commune prévoit ainsi une perte de 970 000 francs contre 1,2 million en 2017. «L’objectif est clair: réduire à terme notre déficit à 800 000 francs par an.»
 

par Fabrice Zwahlen