Le Conseil général de Collombey-Muraz ne veut pas d’un communicant professionnel

Le Conseil général de Collombey-Muraz a accepté le budget 2019. Au passage, il a refusé un amendement du PDC proposant de développer la structure de communication de la commune.
18 déc. 2018, 12:01
Le Conseil général de Collombey-Muraz aura traité par moins de neuf amendements, lundi soir.

Le budget 2019 de Collombey-Muraz a été adopté à l’unanimité par le Conseil général, lundi. Les neuf amendements proposés ont été refusés ou retirés juste avant le vote. Un seul d’entre eux a failli passer la rampe. La proposition du PDC consistait à créer un poste de communicant professionnel pour un montant annuel de 30 000 francs. La voix du président du législatif de Côme Vuille (PLR) a été décisive. Parmi les autres amendements refusés, on citera l’idée du PLR d’offrir à tous les citoyens de la commune une course en bus afin de les pousser à utiliser les lignes MobiChablais. La réintroduction souhaitée par le PS – Centre gauche des cartes journalières CFF n’a pas non plus été retenue. Le budget présente donc une marge d’autofinancement de 4,58 millions de francs et 6,7 millions d’investissements nets.

En une minute

Le législatif s’est prononcé unanimement en faveur de la création d’une commission ad hoc concernant le Règlement de protection contre l’incendie et les éléments naturels. Le point à l’ordre du jour aura duré une minute! La composition de la commission, qui devra respecter le poids de chaque parti politique, sera avalisée lors de la prochaine séance du Conseil général, le 4 février.

Gestes supplémentaires

Après les nouveaux nés, la municipalité va faire un geste en faveur des personnes incontinentes et souffrant d’un handicap. Sur présentation d’un certificat médical, celles-ci pourront bénéficier de sacs blancs gratuits. Si leur nombre n’a pas encore été défini, la mesure entrera en fonction ces prochains mois et sera rétroactive au 1er janvier.
 

par Fabrice Zwahlen