Réservé aux abonnés

La boue ne leur fait pas peur!

13 km et 22 obstacles, cela génère de la sueur... Mais le parcours du combattant du Mud Day se termine avant tout à la force de la volonté.

18 juin 2017, 23:55
/ Màj. le 19 juin 2017 à 00:01
Des personnes participent au Mud Day, une course par obstacle principalement dans la boue et l'eau glacee ce samedi, 17 juin 2017 a Aigle. Les participants vont courir sur 13 km et 22 obstacles lors de la Mud Day. (KEYSTONE/Cyril Zingaro)



Contestants participate at the Mud Day, a fun obstacle course in Aigle, Switzerland, Saturday, June 17, 2017. The contestant have to clear 22 obstacles on the 13 kilometers long course.  (KEYSTONE/Cyril Zingaro) SUISSE MUD DAY

Massés sur la ligne de départ, les participants au premier Mud Day organisé à Aigle sont gonflés à bloc. A la question «C’est quoi votre métier?» diffusée par les haut-parleurs, des dizaines de poitrines se libèrent: «La boue! La boue! La boue!»

Casquette bleue sur la tête, Martin Horn observe une vague s’élancer à toute vitesse. Le tracé de 13 kilomètres regroupant 22 obstacles dignes d’un parcours du combattant, c’est lui qui l’a préparé. Et le fait que sa femme fasse partie des quelque 5000 «mud guys» ne l’a pas incité à atténuer les difficultés. «Plus que la condition physique, la volonté ...