Réservé aux abonnés

C'est la lettre qui manque le moins

02 août 2015, 19:11

CHANTAL BALET avocate conseil

La démocratie semi-directe, telle que nous la connaissons, ne peut fonctionner que si les principales forces politiques réussissent à trouver des consensus. Impossible sans compromis. Le jeu est subtil. Il se rapproche plus des échecs que du catch. Mais il est le garant de la stabilité et de la prospérité. Le pays ne court pas à hue et à dia, ne subit pas des décisions intempestives venant d'en haut. Certes, le processus nécessite de larges consultations des milieux concernés et de longs débats aux Chambres fédérales. Les décisions ne sont pas rapides. Mais elles s...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois