Brigue: soupçonné de pédopornographie, le chef des gardes-frontière démissionne

Le chef des gardes-frontière de Brigue a démissionné de son poste le 30 novembre dernier. Il est soupçonné de pornographie infantile selon une information du «20 Minutes».
21 déc. 2018, 22:00
Le chef des gardes-frontière de Brigue a démissionné.

Le chef des gardes-frontière de Brigue a démissionné de son poste le 30 novembre dernier. Il est soupçonné de pornographie infantile selon une information du «20 Minutes». «Il a lui-même remis son préavis de licenciement», confirme David Marquis, porte-parole de l’Administration fédérale des douanes (AFD). Ce dernier ne commente toutefois pas les faits reprochés. «Lors d’un contrôle interne, il a été constaté qu’un ordinateur de l’AFD aurait pu visiter des liens douteux. Le Ministère public enquête sur le cas en collaboration avec la justice militaire», a signifié le porte-parole. Contacté par le «Walliser Bote», Nicolas Dubuis n’a pas voulu confirmer la suspicion de pédopornographie. «L’homme fait l’objet d’une enquête et la présomption d’innocence s’applique à lui», a notifié le procureur général.

En place depuis 2016, le chef des gardes-frontière de Brigue était rentré en fonction pour ramener un peu de calme après qu’une réfugiée Syrienne a fait une fausse couche lors de son renvoi de la frontière de Brigue en juillet 2014. L’affaire avait fait grand bruit dans les médias et le douanier reconnu coupable de non-assistance. 

par Noémie Fournier