Bisbilles autour du Rhône

Même de retour dans son lit, le Rhône continue de faire des vagues. La crue de la semaine passée est au cœur d'une polémique.

12 juil. 2012, 12:56
Le Rhône en crue à Fully.

Dans la tribune des politiques, parue ce mardi dans les colonnes du "Nouvelliste", Willy Giroud accusait les responsables du projet Rhône III de «désinformation». Chiffres à l’appui,le président de la chambre d’agriculture valaisanne estimait que l’Etat du Valais avait mis en place une «psychose inadmissible et mensongère pour alarmer la population et lui faire admettre le projet de troisième correction du Rhône».

Pour Jean-Daniel Rouiller, géologue cantonal et chef de la cellule scientifique de gestion de crise (CERISE), hors de question de mettre de l’eau dans son vin. «Le discours de Willy Giroud jette le discrédit sur les alertes alors que le risque était bien réel», insiste-t-il. «C’est la première fois depuis que la cellule CERISE est opérationnelle qu’une crue aussi importante se développe au début de l’été». C’est donc Cerise qui a sonné l’alarme lundi dernier. «Le chef de projet de Rhône III n’a pas été impliqué dans la décision», rappelle Jean-Daniel Rouiller.

Pour sûr, on ne mettra pas les deux hommes d’accord. Et le Rhône fera couler encore beaucoup d’encre.