Bisbille Claude Pottier-Christophe Darbellay: le Conseil d'Etat répond aux questions des députés

La procédure ouverte contre le chef du Service de la formation professionnelle a interpellé le Grand Conseil. Le ministre de la formation a répondu en quelques mots aux interrogations.

09 mai 2019, 20:29
Claude Pottier et Christophe Darbellay

La procédure disciplinaire ouverte contre le chef du Service de la formation professionnelle Claude Pottier a soulevé des questions au Grand Conseil. Pour mémoire, selon le «Walliser Bote», le conseiller d’Etat Christophe Darbellay a ouvert cette procédure en raison de dossiers mal préparés et des relations difficiles avec les écoles professionnelles.

A lire aussi : Conflit entre Christophe Darbellay et Claude Pottier

Les Verts et l’UDC ont posé une série de questions, auxquelles le conseiller d’Etat Christophe Darbellay a répondu très brièvement.

Comment se fait-il que les contenus d’une procédure disciplinaire confidentielle d’un chef de service soient publiés dans le Walliser Bote alors même que le chef de département matraque qu’il n’a pas à s’exprimer dans les médias sur ce sujet?
-Il faut poser la question au Walliser Bote.


Une tentative de règlement à l'amiable du «conflit» a-t-elle été engagée, préalablement à la procédure disciplinaire?
-Les procédures sont confidentielles

La situation a conduit à une réorganisation des services et une modification de la répartition des tâches. Qu’en est-il?
-C’est une question d’organisation. Les deux écoles concernées sont toujours un peu entre ces deux mondes. La réorgisation revient à une situation qui prévalait il y a quelques années.