Réservé aux abonnés

Bénéfices en hausse de la BCVs malgré les taux négatifs

La BCVs subit la politique de la BNS. La banque valaisanne perd entre 5 et 10 millions par an. Malgré tout, elle réalise un bénéfice en hausse à la fin du premier semestre.

24 juil. 2019, 17:00
Malgré les coûts de la politique des taux négatifs, la BCVs dirigée par Pascal Perruchoud parvient à dégager un bénéfice en hausse.

Les taux négatifs imposés par la Banque nationale suisse coûtent entre 5 et 10 millions de francs par an à la BCVs. Malgré tout, l’établissement cantonal ne souhaite pas imposer à sa propre clientèle des taux négatifs, cette solution qui consiste à faire payer celui qui dépose de l’argent au lieu de toucher un intérêt.

Par contre, les gros comptes sont déjà frappés par des taux négatifs. «Nous ne voulons pas de parcage de liquidités chez nous», ...