Réservé aux abonnés

BCVs: l’Etat du Valais ne va pas en justice

Le Conseil d’Etat valaisan s’est voulu rassurant vendredi devant le Parlement cantonal. L’Etat du Valais, actionnaire principal de la Banque cantonale du Valais, n’a pas perdu de plumes dans l’affaire Alkopharma.
14 déc. 2018, 17:30
L'affaire BCVs - Alkopharma suscite des interrogations au Parlement valaisan.

Actionnaire principal de la Banque cantonale du Valais, l’Etat du Valais ne se porte pas partie civile dans la procédure lancée cette semaine par l’établissement bancaire dans l’affaire Alkopharma. Répondant à une interpellation des députés UDC Grégory Logean et Pierre Contat, le conseiller d’Etat Roberto Schmidt a estimé vendredi devant le Parlement valaisan que la question d’une action civile est pertinente, mais prématurée.

En effet, selon les informations à disposition ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois