Bagnes: transformer Curala en un pôle touristique attractif coûtera plus de 130 millions

La commune de Bagnes lève ce vendredi le voile sur les projets de valorisation du site de Curala imaginés par les quatre groupes d'architectes urbanistes invités à participer à l'appel à idées.

02 sept. 2016, 11:53
/ Màj. le 02 sept. 2016 à 17:00
L'entrée du site de Curala - qui couvre une zone d'intérêt public de 7,5 hectares, avec la gare TMR qui sera en partie enfouie et le départ des télécabines conduisant vers Verbier et les hauts de Bruson. Le nouvelliste

Le voile est en train de se lever sur l’avenir du site de Curala au Châble. La commune de Bagnes présente en effet ce vendredi à 19 h dans la salle Saint-Marc les visions de quatre groupes d’architectes urbanistes invités à participer à un appel à idées. «Le but de cette démarche était de pouvoir esquisser des pistes de valorisations possibles de cet ilot de 7,5 hectares, idéalement située au cœur des grands axes de mobilités de la région (gare ferroviaire et routière, remontées mécaniques, route cantonale)», souligne Eric Fumeaux, le conseiller communal en charge de l’aménagement du territoire. Et le résultat dévoilé laisse entrevoir un potentiel de développement très prometteur mais qui nécessitera d’importants investissements. En tout cas supérieurs à 135 millions.

Pour ces prix-là, les bureaux mandatés ont prévu d’implanter sur cet emplacement stratégique au centre du Val de Bagnes deux hôtels (d’env. 100 lits chacun) et des logements para-hôteliers; des surfaces commerciales et administratives; des aménagements dédiés au thermalisme et à la médecine sportive ainsi qu’un grand parking de 1'200 places.

Retrouvez l’intégralité de cet article dans nos éditions papier et numérique de ce samedi 3 septembre.