Prison et amendes pour deux passeurs du Grand-Saint-Bernard

Pour avoir tenté de faire entrer des clandestins en Suisse via le col du Grand-Saint-Bernard samedi et dimanche, deux passeurs ont écopé lundi de peines de cinq et huit mois de prison.
14 oct. 2013, 17:30

Deux passeurs ont écopé lundi de peines de cinq et huit mois de prison associées à des amendes de 30'000 et 100'000 euros pour avoir tenté de faire entrer des clandestins en Suisse via le col du Grand-Saint-Bernard. Arrêtés samedi et dimanche, ils sont parvenus à des accords avec la justice transalpine.

Le passeur appréhendé samedi est un homme d'origine érythréenne résidant à Montreux (VD). Il conduisait une voiture contenant dix clandestins. Le groupe a été bloqué par la neige à quelques kilomètres du sommet du col du Grand-Saint-Bernard.

Les migrants, probablement d'origine érythréenne, ont cherché à s'abriter dans une baraque de cantonniers. Une fois découverts, ils ont tenté de rejoindre la Suisse à pied, avant d'être arrêtés par les autorités. Un juge italien a condamné lundi le passeur à huit mois de prison avec sursis et 100'000 euros d'amende.

Second groupe pincé

Un second groupe de quatre clandestins a été arrêté dimanche dans le Val d'Aoste. Comme dans le précédent cas, ils n'ont pas pu franchir le Grand-Saint-Bernard et atteindre le Valais à cause de la neige.

Selon l'agence italienne ANSA, le passeur, qui était aussi le conducteur du véhicule, est un Erythréen de 35 ans résidant en Suisse. Il a tenté de faire passer la frontière suisse à son frère et à trois autres migrants du même pays, débarqués récemment à Lampedusa.

Le passeur a avoué au procureur avoir transporté les quatre clandestins depuis la périphérie de Milan. Il a écopé lundi de cinq mois de prison et de 30'000 euros d'amende (avec sursis).